L’intégration de la variabilité climatique locale (indices bioclimatiques et modélisation phénologique) dans des simulations régionalisées du changement climatique permet d’évaluer ses impacts à l’échelle du vignoble. La principale connaissance acquise grâce à cette méthodologie est la résolution horizontale croissante, adaptée aux préoccupations des viticulteurs. La conclusion générale met en évidence le fait que les différences thermiques au sein de chaque site sont similaires aux différences thermiques simulées par le modèle climatique entre 1986-2005 et 2031-2050 (augmentation de 200-500 GDD) et entre 1986 et 2081-2100 (augmentation de 500- 1000 GDD). Ces résultats fournissent donc aux vignerons / parties prenantes locales les informations nécessaires pour comprendre le fonctionnement actuel ainsi que les tendances historiques et futures de la viticulture à l’échelle de leur site, ce qui peut faciliter la prise de
décisions concernant les stratégies futures.

Pour en savoir plus: « Climate modelling at vineyards scale in a climate change context »

Université Rennes 2 Le Centre national de la recherche scientifique L’Institut Français de la Vigne et du Vin Inra Hochschule Geisenheim University Plumpton college Bordeaux Sciences Agro Universitatea de Ştiinţe Agricole şi Medicină Veterinară 'Ion Ionescu de la Brad' ecoclimasol